Copenhague: la Chine se fixe un objectif d'intensité énergétique

Le 27 novembre 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Au lendemain de l'annonce par les Etats-Unis d'un objectif chiffré de réduction de leurs émissions en 2020 (1), la Chine a annoncé vouloir réduire la quantité de CO2 émise pour chaque point de PIB (l'intensité carbone) de 40 à 45% d'ici 2020 par rapport aux niveaux de 2020 2005 [corrigé le 30 novembre à 17h42, Ndlr].

Ces annonces successives redonnent un peu d'espoir quant aux conclusions des deux semaines de négociations du sommet de Copenhague (7-18 décembre), jusqu'ici considérées comme peu susceptibles d'être convaincantes du fait de l'absence d'engagements chiffrés des deux premiers émetteurs mondiaux de gaz à effet de serre.

Toutefois, la Chine serait déjà en voie d'atteindre cet objectif, selon des experts cités par Reuters, grâce à une politique volontariste menée depuis 5 ans. Son 11e plan quinquennal (2006-2010) prévoyait une réduction de l'intensité énergétique de 20% par rapport à 2005.


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus