COP 21, suivez le guide

Le 20 novembre 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'équipe de France de la COP21.
L'équipe de France de la COP21.
VLDT

Dix jours avant son ouverture, le gouvernement français a présenté les temps forts du sommet climatique de Paris.

La présidence française du sommet climatique de Paris a levé le voile, ce vendredi 20 novembre, sur l’organisation d’un événement qui promet de rester dans les mémoires, tant des professionnels de la sécurité que du protocole. A ce jour, a rappelé le secrétaire général du sommet Pierre-Henri Guignard, 138 chefs d’Etat et de gouvernement ont prévu d’assister à la journée inaugurale du 30 novembre.

«Ce qui est probablement du jamais vu», indique-t-on dans les services de l’Elysée. Ce rassemblement inédit de têtes «couronnées» a probablement pesé dans la décision d’interdire l’organisation des grandes marches citoyennes des 29 novembre et 12 décembre. «Nos forces de sécurité sont déjà au taquet, sécuriser ces deux manifestations de plusieurs centaines de milliers de personnes n’aurait tout simplement pas été possible», indique-t-on au Château.

Hulot fait du Char

L’air grave, Nicolas Hulot se dit soulagé de voir ainsi disparaître deux cibles potentielles d’attaques terroristes. «Tout ça crée, pour les acteurs de la COP, un contexte de responsabilité qui fait que l’essentiel ne doit plus être menacé par l’insignifiant», souligne l’envoyé spécial du président de la république pour les questions climatiques, paraphrasant René Char.

Des acteurs de la COP, il y en aura d’ailleurs beaucoup. Outre les 138 chefs d’Etat et de gouvernement, l’ONU a accrédité 10.000 délégués nationaux, 14.000 représentants d’ONG et plus de 3.000 journalistes. Logée dans Paris, autour du Bourget et aux alentours de l’aéroport de Roissy, cette population bénéficiera de services (presque) à la carte: nombreuses rames de RER et de métros, voitures électriques avec chauffeur, restauration non stop, sécurité hors norme.

En attendant, les 3.500 ingénieurs, techniciens et ouvriers présents sur le site achèvent, à bride abattue, d’aménager les 18 hectares de plate-forme aéroportuaire. Trois sites distincts sont en construction: les bâtiments de la zone bleue (gardée par l’ONU) où se dérouleront les négociations officielles, l’espace Génération Climat (où seront regroupés les stands des ONG), et une foire commerciale.

Obama is back

L’essentiel du sommet se déroulera dans la zone bleue. Il débutera dès le 30 novembre par une série d’événements. Après les cérémonies d’inauguration et d’hommage aux victimes des attentats du 13 novembre, plusieurs dizaines de chefs de gouvernement rappelleront la position de leur pays. En fin d’après-midi, le président de la République lancera, avec son homologue américain Barack Obama et le milliardaire Bill Gates une initiative de soutien au développement de technologies bas carbone. Dans la foulée, François Hollande et Narendra Modi, Premier ministre de l’Inde, porteront l’Alliance solaire mondiale sur les fonds baptismaux.

Les jours suivants, la COP prendra son rythme de croisière. Pendant que se dérouleront, chaque jour, des dizaines de présentations sur les thèmes les plus divers (du stockage de carbone par la forêt à la production d’hydrogène, en passant par la fiscalité énergétique), experts et diplomates reprendront leurs travaux. Laurent Fabius, ministre français des affaires étrangères et, à ce titre, président de la COP 21, a prévenu: le pré-accord qui servira aux ultimes négociations devra être prêt le samedi 5 décembre à midi. Promus chefs des négociateurs, les ministres des 196 pays représentés disposeront encore de 6 jours pour trouver les formulations qui conviendront à tous. Les nuits seront courtes.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus