Convention de Stockholm: interdiction de 9 nouveaux polluants organiques persistants

Le 12 mai 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Au terme de la réunion des délégués de quelque 160 gouvernements pendant une semaine à Genève (Suisse), la liste de la Convention de Stockholm concernant les polluants organiques persistants (POP) a été étendue samedi 9 mai pour la première fois: 9 nouveaux produits chimiques industriels très dangereux ont été ajoutés. Au total, l’annexe A de la Convention prévoit l’élimination de 21 substances (2).

Les parties ont aussi adopté une décision pour une meilleure collaboration entre Conventions de Stockholm, de Rotterdam –régulant le commerce mondial de produits toxiques– et de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontaliers de déchets dangereux et de leur élimination. Cette collaboration devrait prendre forme lors de la session spéciale du Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue) des ministres de l’environnement de février 2010. Une conférence extraordinaire se tiendra ensuite, dont les groupes de travail réuniront pour la première fois les parties des trois conventions.

Quant au dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT), insecticide dangereux n’ayant pu être ajouté à la liste car utilisé pour lutter contre la malaria, 10 projets qui visent à développer des alternatives à ce produit chimique ont été approuvés. Ils impliquent 40 pays.

(1) Alpha-hexachlorocyclohexane et bêta-hexachlorocyclohexane; hexabromodiphényléther et heptabromodiphényléther; tétrabromodiphényléther et pentabromodiphényléther; chlordécone; hexabromobiphényle; lindane; pentachlorobenzène; acide perfluorooctane sulfonique, ses sels et fluorure de perfluorooctane sulfonique
(2) Dans le JDLE «Polluants organiques persistants: conférence historique à Genève»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus