Conteneurs perdus: MSC va payer la facture de nettoyage

Le 07 janvier 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le MSC Zoe a semé environ 270 conteneurs au nord des îles Wadden, aux Pays-Bas
Le MSC Zoe a semé environ 270 conteneurs au nord des îles Wadden, aux Pays-Bas

Le transporteur maritime MSC, responsable de la perte de 270 conteneurs en mer du Nord le 2 janvier, a promis de rembourser tous les coûts de nettoyage des débris échoués sur les côtes néerlandaises et allemandes.

Les 22 conteneurs échoués sur les plages des îles Wadden, aux Pays-Bas, ont été enlevés, selon la chaîne de télévision publique NOS[1]. Et la facture de nettoyage des plages est envoyée à l’armateur MSC dont le MSC Zoe, un navire long de 395 mètres, a semé 270 conteneurs le 2 janvier en pleine tempête. Le groupe basé à Genève a en effet assuré les autorités néerlandaises et allemandes, le 4 janvier, qu’il allait «payer la totalité des frais de nettoyage», après avoir sollicité ses assureurs. Il a ajouté s’engager à poursuivre les recherches des conteneurs tombés à la mer, «jusqu’à ce que le dernier soit retrouvé», grâce à des navires équipés d’un sonar. Les maires de plusieurs îles de l’archipel des Wadden lui avaient adressé un courrier, demandant le remboursement des frais.

Sans nouvelles des conteneurs

Le nombre exact de conteneurs disparus, évalué autour de 270, reste toutefois inconnu et de nombreux conteneurs pourraient avoir sombré au fond de l’océan, selon MSC. Parmi les pertes, trois conteneurs renferment des substances toxiques, dont du peroxyde de dibenzoyle, un produit chimique dangereux utilisé dans l’industrie du plastique. Pour l’heure, un sac de 25 kilogrammes de peroxyde organique a été retrouvé sur une plage de l’île néerlandaise de Schiermonnikoog.

Enquête ouverte

De son côté, la justice néerlandaise a ouvert une enquête. «La police maritime enquête en collaboration avec le service d’inspection de l’environnement et des transports sous la direction d’un procureur du parquet», a déclaré le ministère public néerlandais dans un communiqué. Cette investigation doit déterminer si le dommage causé résulte d’actes punissables par la loi, en particulier concernant la prévention de la pollution par les navires en mer, et identifier les responsables de la perte des conteneurs.

 



[1] Nederlandse Omroep Stichting

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus