Consultation sur l’eau: un point sur la morphologie des cours d’eau

Le 23 juin 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans son nouveau dossier thématique mensuel relatif à la consultation du public sur les projets de plans de gestion et programmes d’actions adoptés en comités de bassin, France nature environnement (FNE) revient sur le sujet de la morphologie des cours d’eau. Dans le bassin Loire-Bretagne, «62% des eaux de surface n’atteindront pas le bon état en 2015 si rien n’est fait sur la morphologie, ce qui en fait la première cause de non-atteinte du bon état des cours d’eau».

Une bonne qualité morphologique est nécessaire à la vie des espèces vivantes, car elle agit sur la qualité et la diversité des habitats. Par exemple, la truite a besoin pour se reproduire de zones peu profondes, rapides et remplies de graviers, ainsi que de caches au bord des cours d’eau pour se reposer. La morphologie des cours d’eau est altérée par des travaux hydrauliques agricoles (recalibrages, drainages, rectifications des cours) et de nombreux barrages. Les grands ouvrages ne peuvent pas être équipés de passes. «Seule leur destruction est efficace», estime FNE. Les petits barrages peuvent devenir franchissables relativement facilement grâce aux passes à poissons, mais les problèmes d’ennoiement des habitats, de blocage des sédiments, de ralentissement et de réchauffement de l’eau ne sont pas réglés.

FNE a déjà rendu public en mai un dossier sur les pesticides. Les prochains dossiers concerneront les pollutions des collectivités et des industries, les zones humides, la gestion quantitative de l’eau et les pollutions par les nitrates.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus