Consommation d’énergie: tendance à la baisse dans le tertiaire

Le 04 décembre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les diagnostics de performance énergétique restent très moyens dans les bureaux et les bâtiments de logistique
Les diagnostics de performance énergétique restent très moyens dans les bureaux et les bâtiments de logistique

Consommation d’énergie primaire, mais aussi consommation d’eau et production de déchets sont à la baisse dans les bâtiments tertiaires, selon le bilan 2014 de l’Observatoire de l’immobilier durable[1] (OID).



[1] Une association composée de professionnels publics et privés de l’immobilier tertiaire

 

S’appuyant sur une base de données constituée de plus de 5.000 bâtiments (bureaux, commerces et unités de logistique), auditée par le cabinet PricewaterhouseCoopers, l’étude de l’OID montre que la consommation énergétique a légèrement baissé cette année, malgré un hiver rigoureux. Des résultats à prendre avec des pincettes puisque l’échantillon d’observation a été multiplié par 4 entre 2013 et 2014. Par ailleurs, si des certifications et des annexes environnementales ont été mises en place de façon croissante cette année, l’OID n’est pas encore en mesure d’évaluer leurs effets sur la consommation d’énergie.

 

Tendance à la baisse dans les commerces

 

Selon ce bilan, les commerces ont enregistré en 2014 une légère baisse de 2% de leur consommation d’énergie primaire par rapport à 2013. Si leur consommation d’énergie finale a augmenté de 5,8% sur la même période, c’est en raison d’un réajustement du périmètre des bâtiments, explique l’OID. A périmètre constant, la baisse aurait été identique pour les commerces. Logiquement, leurs émissions de CO2 ont aussi décliné de 2,7%.

 

Etiquette E pour les bureaux

 

Les bureaux ont quant eux réduit leur consommation d’énergie primaire de 1,9% en 2014 et d’énergie primaire de 0,1%. Cet écart est dû au recours aux énergies fossiles ou aux réseaux de chaleur. La tendance a été inversée puisque leur consommation d’énergie avait progressé en 2012 et 2013.

Malgré cela, un immeuble de bureau se situe en moyenne dans la classe E de l’étiquette énergie du Diagnostic de performance énergétique (DPE). Au total, 58% des bureaux se trouvent dans les classes E, F ou G.

L’étude de l’OID, qui s’intéresse aussi aux émissions de gaz à effet de serre, affirme que celles-ci ont baissé de 2% en 2014.

 

Même résultat pour la logistique

 

Dans les bâtiments de logistique (entrepôts et plates-formes), la consommation d’énergie primaire s’est réduite de 1,2% et celle d’énergie finale de 0,9%. Bien sûr, les entrepôts frigorifiques sont les consommateurs les plus importants. En moyenne, un bâtiment logistique affiche une étiquette énergie E du DPE (64% d’entre eux).

 

Consommation d’eau en baisse constante

 

La consommation d’eau affiche une baisse significative de 11,2% dans les bureaux. Elle est moitié moindre dans les commerces: -6,6%. Une tendance déjà observée lors des deux années précédentes.

En revanche, aucune donnée n’est disponible pour les grandes surfaces alimentaires et spécialisées.

 

La production de déchets régresse plus fortement

 

En matière de déchets, la production a régressé de 21,6% dans les bureaux et de 16,3% dans les commerces. Une variation importante par rapport à 2013, selon l’OID.

La réduction des ces consommations et productions s’avère d’autant plus importante qu’elles représentent en moyenne 24% du coût d’exploitation d’un immeuble de bureau.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus