Connie Hedegaard veut restreindre l’usage de crédits carbone

Le 26 août 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Les crédits carbone internationaux sont en ligne de mire. Cette fois, c’est la Commissaire européenne pour l’action climatique qui les tient dans son collimateur. Dans un communiqué mis en ligne mercredi 25 août, Connie Hedegaard annonce que ses services vont prochainement publier une nouvelle doctrine sur l’usage par les entreprises soumises à la « directive Quotas » des crédits générés par le mécanisme de développement propre (les Urce).

 

Sans jeter le MDP avec l’eau du bain, l’ancienne ministre danoise de l’énergie et du climat souligne que certains projets financés par ce mécanisme sont d’une additionnalité [intérêt environnemental] douteuse. En conséquence, la Commissaire demande à ses experts de préparer « une mesure visant à restreindre, pour l’ETS de l’après-2012, l’utilisation de crédits issus de projets de gaz industriels ». En clair, Bruxelles veut diminuer l’effet d’aubaine créé par les crédits générés par les incinérateurs de HFC23. Cette proposition devrait être présentée avant le sommet de Cancun, qui débute à la fin du mois de novembre.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus