Congrès mondial des parcs: la promesse de Sydney

Le 21 novembre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Rendez-vous dans 10 ans
Rendez-vous dans 10 ans

Le congrès mondial des parcs s’est conclu, le 19 novembre, par «la promesse de Sydney», qui ne perd pas de vue la réalisation de l’objectif d’Aichi visant à protéger 17% des zones terrestres et 10% des aires marines en 2020.

 

Le prochain congrès mondial des parcs, prévu pour 2024, devra entériner la création de nouvelles aires protégées dépassant l’objectif d’Aichi. Mais «la promesse de Sydney» vise d’autres points essentiels. Cette déclaration finale rappelle que l’existence humaine dépend des écosystèmes et qu’un rééquilibrage des activités anthropiques en faveur de la nature est essentiel.

Elle reste aussi prudente sur le devenir des aires protégées, notant que leur superficie progresse mais que de nombreuses zones restent menacées. Des objectifs de conservation doivent donc être définis pour répondre aux enjeux du changement climatique, pour améliorer la santé des populations, promouvoir la diversité et la qualité de la gouvernance…

Un site portail, Panorama, est désormais en ligne pour permettre le partage d’expériences et de bonnes pratiques entre les gestionnaires d’espaces protégés.

Parmi les annonces étatiques, notons la promesse de l’Australie de consacrer 9,8 milliards d’euros à la conservation d’espaces naturels, celle du Brésil de protéger 5% de sa zone maritime, ou encore de la Chine d’augmenter d’au moins 20% ses aires protégées.

L’Union internationale de conservation de la nature (UICN) a également lancé le 14 novembre sa nouvelle liste verte, récompensant la bonne gestion de 23 aires protégées dans le monde en Australie, Chine, Colombie, Corée du Sud, Espagne, France, Kenya…

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus