Concessions hydrauliques: la France mise en demeure

Le 07 mars 2019
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
L'hydroélectricité assure 40% de la production d'électricité verte en Europe.
L'hydroélectricité assure 40% de la production d'électricité verte en Europe.
CNR

Pas moins de 8 Etats membres, dont la France, devraient prochainement recevoir une lettre de mise en demeure de la Commission européenne.

 

En cause, les obstacles déployés par ces gouvernements pour organiser des appels d’offres lors du renouvellement des concessions de centrales hydroélectriques (France, Portugal, Italie) ou de l'octroi de nouvelles autorisations pour la construction et l'exploitation d'installations hydroélectriques (Autriche, Allemagne, Pologne, Suède, Royaume-Uni).

marché unique

«Nous construisons une Union de l'énergie pour garantir à tous une énergie sûre, abordable et durable. Un secteur hydroélectrique qui fonctionne correctement joue un rôle stratégique en augmentant la part des énergies renouvelables dans notre bouquet énergétique. C'est pourquoi nous devons assurer des conditions de concurrence équitables dans le marché unique et garantir que les entreprises peuvent fournir de l'énergie hydroélectrique dans l'ensemble de l'UE», estime El?bieta Bie?kowska, commissaire pour le marché intérieur, l'industrie, l'entrepreneuriat et les PME, dans un communiqué.

L'énergie hydroélectrique assure 40 % de la production d'électricité à partir de sources d'énergie renouvelables en Europe.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus