Compromis sur la pollution de l’air à Tokyo

Le 28 juin 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans le cadre d'un procès sur la pollution de l'air causée par les émissions des véhicules à Tokyo, le gouvernement central du Japon et la société Metropolitan expressway ont déclaré le 26 juin qu'ils accepteraient un compromis proposé par la Haute cour de justice. Selon le journal Asahi Shimbun, 633 plaignants avaient commencé à poursuivre l'Etat, le gouvernement métropolitain de Tokyo et des fabricants de voitures il y a 11 ans, considérant que ceux-ci étaient responsables de leurs problèmes d'asthme. 121 personnes sont aujourd'hui décédées.

D'après le Japan Times, le gouvernement métropolitain de Tokyo et 7 fabricants d'automobile n'ont pas encore déposé leur décision relative au compromis. Le gouvernement a toutefois annoncé qu'un programme médical serait mis en place pour les patients souffrant d'asthme. Dans ce compromis, la Haute cour a proposé que les fabricants d'automobile paient 1,2 milliard de yens (7,24 millions d'euros) à l'ensemble des patients, ou 2,3 millions de yen (13.800 euros) par personne. Le gouvernement central a présenté de son côté des mesures pour limiter les embouteillages et planter davantage d'arbres le long des rues.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus