Compensation de CO2: l’Ademe avance

Le 31 octobre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Après la Caisse des dépôts (1), c'est au tour de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) de faire le point sur le système de compensation des émissions de gaz à effet de serre (GES) dont le développement présente deux risques: «d'une part le développement de ce dispositif en France ne doit pas nuire à la cohérence des messages publics sur la lutte contre le changement climatique (notamment si l'accent n'était pas clairement mis sur les actions visant la réduction directe des émissions de GES avant toute action de compensation); et, d'autre part, la grande hétérogénéité actuelle de l'offre de compensation (manque de cohérence des calculateurs d'émissions, faible qualité de certains projets soutenus, variabilité des prix de la tonne de carbone, manque de transparence et de lisibilité des dispositifs) qui pourrait discréditer la légitimité de cette démarche par ailleurs jugée potentiellement prometteuse.»

Pour maîtriser ces risques, l'Ademe avait déjà annoncé la mise en place d'un groupe de travail qui élabore, pour la fin de l'année, une charte de bonnes pratiques destinée aux opérateurs de la compensation et un site internet qui doit favoriser la transparence de l'information pour le grand public.



(1) Voir l'article du JDLE «Compensation carbone: la Caisse des dépôts fait le point»






A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus