Comment le réchauffement refroidit l’hiver

Le 27 octobre 2014 par Romain Loury
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La mer de Barents refroidit l'hiver
La mer de Barents refroidit l'hiver
DR

Les hivers rigoureux sont devenus deux fois plus fréquents sur le continent eurasiatique, du fait du réchauffement climatique. Ce phénomène contre-intuitif pourrait durer au moins quelques décennies,  estime une équipe japonaise qui en décrypte les mécanismes dans la revue Nature Geoscience.

La banquise ne cesse de fondre, et pourtant l’Europe a connu ces dernières années une série d’hivers particulièrement froids. Situation paradoxale à laquelle l’équipe de Masahide Kimoto, de l’Institut de recherche atmosphérique et océanique de l’université de Tokyo, vient de trouver une explication, dans la plus large étude menée à ce sujet.

D’après leurs simulations informatiques, le réchauffement des mers de Barents et de Kara, au nord de la Russie, entrave la circulation du jet stream en altitude. Ce qui crée un point de blocage local, déroutant les masses d’air froid vers le sud, donc sur le continent eurasiatique.

Selon les chercheurs, le risque d’hiver très froid aurait plus que doublé du fait du réchauffement. S’il est difficile de savoir combien de temps une telle situation perdurera, les chercheurs évoquent au moins «quelques décennies», sans certitude pour la suite. A moins que le réchauffement soit tellement prononcé qu’il surpasse ce phénomène en intensité.

Du fait de ces hivers, «les gens pensent que le réchauffement climatique s’est arrêté», commente Colin Summerhayes, du Scott Polar Research Institute de Cambridge (Royaume-Uni). «Ce n’est pas le cas: bien que le réchauffement de surface soit plus lent depuis 2000, l’Arctique continue à se réchauffer rapidement», conclut-il. A ce rythme-là, cet océan pourrait être dépourvu de banquise en fin d’été d’ici 2030.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus