Comment le gouvernement veut redonner des marges au système électrique

Le lundi 24 juin 2019 à 16h 36 par Valéry Laramée de Tannenberg
Les retards de l'EPR oblige à réduire la puissance de la pointe.
Les retards de l'EPR oblige à réduire la puissance de la pointe.
VLDT

Le ministère de la transition écologique prépare un train de mesures visant à sécuriser l’approvisionnement en électricité du Grand Ouest par le dernier retard de l’EPR de Flamanville.

Extrait :   Le nouveau retard annoncé du réacteur EPR de Flamanville n’est pas sans conséquence sur la politique énergétique nationale. D’une puissance supérieure à 1.600 MW, le troisième réacteur de la centrale nucléaire...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus