Comment la SNCF contourne la convention de Bâle

Le 05 décembre 2011 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Un vieux ferry, anciennement détenu par la filiale de la SNCF SeaFrance, a été débarqué dans la baie d’Alang en vue d’être démantelé. L’information a été révélée aujourd’hui 5 décembre par l’association Robin des bois.

Comme l’ancien Renoir, l’ex-Cézanne ne sera pas démantelé en Europe mais dans la baie d’Alang, le cimetière le plus important au monde de navires en fin de vie.


L’association écologiste déplore cette situation. Depuis août 2010, elle n’a eu de cesse de prévenir les autorités françaises des risques encourus par les travailleurs indiens impliqués dans le découpage de ces vieux navires contenant de l’amiante. Elle réclamait le retour des ferries en Europe, où deux chantiers auraient pu les recevoir, au Havre ou à Gand. L’association Mor Glaz demandait également leur retour, au nom d’une déconstruction «dans le respect de l’homme, du droit social et de l’environnement».
 
«Les chantiers de démolition des navires demandés depuis l'affaire du Clemenceau par les associations écologistes, les syndicats, mais aussi le Grenelle de l'environnement et le Grenelle de la mer, sont restés à l’état de projet avorté», estime Robin des bois.
 
Les navires en fin de vie sont pourtant considérés comme des déchets dangereux par la convention de Bâle, parce qu’ils contiennent notamment des résidus d’hydrocarbures, des néons au mercure et de l’amiante. Leur exportation hors de la zone OCDE est interdite.
 
Les deux car-ferries avaient été vendus cet été par SeaFrance à deux compagnies panaméennes qui ont aussitôt troqué le pavillon français pour celui du Belize (JDLE). Une vente qui a rapporté à la filiale de la SNCF, aujourd’hui en liquidation judiciaire, environ 7 millions d’euros, selon Robin des bois.
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus