Comment l’Europe veut lutter contre les fuites de carbone

Le 08 juin 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Certaines grandes industries européennes, comme la sidérurgie ou l’acier, entretiennent le mythe de la fuite de carbone. Pour résumer: les contraintes carbone fixées par l’Union européenne pour la grande industrie sont telles que des entreprises préfèrent parfois s’installer hors du territoire européen.
 
Encore récemment ressassé par Eurofer, le lobby européen de la sidérurgie, ce biais de la politique climatique européenne n’a jamais été démontré par des économistes.
 
Toutefois, à écouter son négociateur Climat, on est tenté de croire que l’Union européenne est sur le point d’alléger, précisément, la contrainte carbone qu’elle exerce sur les entreprises, notamment via son marché des quotas d’émission.
 
Dans un entretien accordé à Bloomberg, Artur Runge-Metzger annonce que la Commission réfléchit à la possibilité de desserrer l’étreinte. Par exemple, en permettant aux Etats membres de délivrer des quotas gratuits aux entreprises énergivores lorsque les prix de l’électricité atteindront des pics élevés.
 
Bruxelles serait également en train d’étudier différences façons pour les Etats d’aider leurs grosses industries en cas d’inflation trop forte du prix de l’énergie.
 

Des aides publiques qui seront sans doute examinées, dès leur présentation, par les experts de l’Organisation mondiale du commerce. 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus