Comment Fédérec veut développer le recyclage des plastiques

Le 29 novembre 2011 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans le cadre du salon Pollutec, qui s’est ouvert aujourd’hui 29 novembre à Villepinte, la Fédération des entreprises du recyclage (Fédérec) a formulé plusieurs propositions en vue d’accélérer la valorisation des plastiques en France.
 
Chaque année, 1,2 million de tonnes d’emballages plastiques arrivent sur le marché. Or seulement 22% sont effectivement recyclés (environ 260.000 tonnes), selon les chiffres de Fédérec.
 
La raison principale de ce piètre score tient aux faibles volumes collectés. Seuls les bouteilles et les flacons sont effectivement triés car leur recyclage est relativement facile techniquement (ils sont fabriqués en PET et PEHD). Hélas, ils ne représentent que 40% des emballages plastique jetés par les Français.
 
Les pots et les barquettes (32% des déchets d’emballages plastique) et les plastiques souples et flexibles (28%) emplissent le reste de la poubelle. Pour l’instant, ils sont partie intégrante au flux des ordures ménagères résiduelles (OMR). In fine, c’est l’usine d’incinération ou un centre d’enfouissement qui les attend.
 
Parmi les quelques initiatives en faveur d’un meilleur recyclage, l’expérimentation d’Eco-Emballages va démarrer à partir du 1er janvier 2012 (JDLEhttp://www.journaldelenvironnement.net/article/vers-un-recyclage-de-tous-les-emballages-plastiques-en-france,24060). Elle ne concernera toutefois que 5 millions d’habitants, en attendant une potentielle généralisation à partir de 2013.
 
Les entreprises du recyclage, qui souhaitent capter les déchets plastique pour les recycler, appellent à un développement plus rapide de la filière. Elles visent non seulement l’intégralité des plastiques jetés par les ménages mais aussi les emballages hors foyer, sans oublier les plastiques contenus dans les déchets d’équipements électriques et électroniques, les véhicules hors d’usage ou les déchets du BTP.
 
«Nous proposons deux mesures principales», lance Albert Azoubel,président de la branche Plastiques de Fédérec. «Nous souhaitons la création d’un nouveau logo destiné à tous les emballages prouvant au consommateur que le produit est recyclable. Ensuite, nous estimons que la majoration du Point vert, prévue à 20% par Eco-Emballages dès janvier prochain pour les emballages perturbateurs de tri, soit augmentée à 50% afin de développer l’éco-conception». L’uniformisation des consignes de tri et de la couleur des bacs à l’échelle de l’Hexagone devrait favoriser le recyclage.
 
Plusieurs pays européens ont mis en place une filière plus dynamique. Le taux de recyclage des plastiques atteint 41% en Allemagne, 40% aux Pays-Bas, 33% en Belgique et 27% en Espagne.
 
 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus