Comment bien transporter son biogaz

Le 23 septembre 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) a mis en ligne, mercredi 22 septembre, un rapport d'étude relatif aux principales exigences de sécurité du transport de biogaz par gazoduc.

 

Réalisé dans le cadre du programme d’appui au Meeddm sur les « risques liés aux procédés de méthanisation de la biomasse et des déchets », ce document a évalué les conséquences et l’impact sanitaire des principaux scénarios accidentels lors du transport du biogaz par canalisation. « La valorisation du biogaz induit des risques, tant au niveau du transport que sur le lieu d’utilisation, indiquent les auteurs du rapport. Outre le méthane, les autres composés du biométhane (sulfure d’hydrogène, composés organiques volatils…) sont également susceptibles d’être à l’origine de certains risques. »

 

Le rapport fait également le point sur le cadre règlementaire pour les nouveaux « pipes »

[mis en service après le 15 septembre 2006]. L’arrêté du 4 août 2006[1] fixe notamment les exigences en termes de conception, de tracé, de pose, de sécurité et de suivi en service des canalisations. « En termes de conception, il n’existe pas à l’heure actuelle de norme nationale spécifique au transfert de biogaz par canalisation », souligne le rapport. La circulaire du 4 août 2006[2] précise les principes de maîtrise de l’urbanisation autour des canalisations de transport.

 

L’étude présente par ailleurs le contenu d’une étude de sécurité réalisée selon les normes standards, mettant en lumière des points de similitude et de divergences avec une étude de sécurité du gaz naturel.

 

L’Ineris rappelle enfin que le cadre technique et réglementaire relatif à la sécurité des canalisations de transport est encore en cours d’évolution.

 



[1] portant règlement de la sécurité des canalisations de

transport de gaz combustibles, d’hydrocarbures liquides ou liquéfiés et de

produits chimiques

 

[2] relative au porter à connaissance à fournir dans le cadre de l'établissement des documents d’urbanisme en matière de canalisations de transport de matières dangereuses (gaz combustibles, hydrocarbures liquides ou liquéfiés, produits chimiques)



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus