Combien ça coûte un tremblement de terre ?

Le 18 novembre 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Après le séisme d'Amatrice (Italie) le 24 août 2016
Après le séisme d'Amatrice (Italie) le 24 août 2016

Un séisme important pourrait provoquer plusieurs milliards d’euros de dégâts pour les seuls logements, indique une étude BRGM-CCR.

 

L’information ressort de temps en temps. Pour être aussitôt oubliée: la France est un pays sismique. Et pas seulement aux Antilles. Les archives ont conservé la mémoire de 6.500 tremblements de terre ressentis par nos ancêtres depuis un bon millier d’années. Ces secousses sont bien plus nombreuses encore à faire trembler les profondeurs sans laisser d’autres traces que celles dessinées par les crayons des sismographes.

 

Plusieurs régions propices

Géologie oblige, certaines régions sont plus propices à la survenue de tels événements que d’autres: les Pyrénées, l’arc alpin ou le sud de l’Alsace courent plus de risque que les Hauts-de-France ou la Bretagne de voir la terre trembler. Ce qui n’a pas empêché la Charente-Maritime d’être un peu secouée le 28 avril dernier.

 

Evaluation économique lacunaire

Si l’évaluation du risque a beaucoup progressé ces dernières années, son évaluation économique reste lacunaire. Le BRGM et la Caisse centrale de réassurance (CCR) se sont associés pour conduire la première étude du coût assurantiel des tremblements de terre. Ou, dit plus simplement: combien ça coûte un tremblement de terre?

 

10 logements

En se basant sur les données sismiques historiques et la répartition des 10 millions de logements assurés, les deux partenaires ont sorti la calculette. Et les chiffres sont élevés. Un tremblement de terre important dans les Pyrénées pourrait engendrer de 3 à 5 milliards d’euros de dégâts. En Alsace, le montant de la facture pourrait s’élever à 2,5 Md€: 10 fois plus que dans le Grand Ouest, région a priori peu concernée.

 

Prochaine étape des deux partenaires: évaluer les coûts d’un tremblement de terre sur les bâtiments commerciaux.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus