ColisActiv’ : un programme pour livrer à vélo

Le 05 juin 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Triporteurs vélos cargo
Triporteurs vélos cargo
VLDT

Lauréat de l’appel à programme des certificats d’économie d’énergie (CEE) du ministère de la transition écologique et solidaire, ColisActiv’, vise à développer la livraison de colis à pied ou à vélo.

 

«Depuis plusieurs années, la livraison de colis en ville est en forte croissance et la plupart des trajets des derniers kilomètres se font principalement en véhicules thermiques (à plus de 90% en France ndlr)», rappelle la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) dans un communiqué. Ces camionnettes dégradent la qualité de l’air, engorgent les centre villes et menacent, parfois, la sécurité des cyclistes en stationnant sur des aménagements cyclables le temps de la livraison, rappelle l’association. Hélas, elles sont aussi économiquement avantageuses pour les entreprises.

Incitation

Pour apporter une alternative viable, la Fub, en collaboration avec Sonergia (société qui intervient dans les programme CEE) et des acteurs de la livraison par mobilité douce ont développé ColisActiv’. Cette initiative vise à inciter l’utilisation du vélo ou de la marche pour les livraisons du dernier kilomètre. 

«Les véhicules thermiques embarquent de nombreux colis dans de grands centres logistiques, et livrent directement. Tandis que des livreurs à pied ou à vélo, doivent se rendre dans des relais et livrent beaucoup moins de colis à la fois», rappelle Amauric Guinard, responsable grands comptes chez Sonergia. L'objectif est d'inciter les acteurs de la livraison à passer à la mobilité active de façon à augmenter le nombre de colis livré par ces biais et d'en réduire le coût. Ainsi, il pourront, en théorie, concurrencer la livraison thermique. 

Dans un premier temps, le programme sera déployé sur 4 secteurs pilotes, en cours de sélection. Il financera la livraison de 5 millions de colis entre deux ans et demi et trois an. Une subvention prendra en charge une partie du surcoût lié à la livraison à pied ou à vélo. Le budget du programme pilote est de 5,8 millions d'euros (M€), dont 3,8 M€ financés par les CEE. Le reste sera à la charge des territoires sélectionnés.