Colère à Paris contre un projet d’antennes-relais

Le 30 juillet 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les riverains et la mairie s'opposent au projet
Les riverains et la mairie s'opposent au projet

Un nouveau projet d’antennes-relais dans le XVIIIe arrondissement parisien a provoqué la colère des riverains et une opposition entre la mairie et la société Orange.

L’opérateur de téléphonie prévoit en effet d’implanter trois antennes bibandes (1800 MHz–UMTS) sur le toit d’un immeuble privé situé au 173 rue Marcadet, «à moins de 100 mètres d’une crèche et à moins de 50 m d’une école maternelle», précise Didier Vallet, le directeur de cabinet du maire d’arrondissement Daniel Vaillant.

L’élu ne cache pas sa colère. Il rappelle que ce projet avait été abandonné en 2006, suite à l’avis défavorable émis par la Commission parisienne de la téléphonie mobile, ainsi que deux réunions publiques et l’opposition de la mairie.

Mais la situation a changé. La Charte de la téléphonie mobile a en effet été rompue en octobre 2011 entre la mairie de Paris et la Fédération française des télécom. Juridiquement, Orange peut donc passer outre l’opposition de la mairie, s’il obtient l’autorisation de la préfecture.

«Ce sont les riverains, c’est-à-dire les locataires de l’immeuble, qui ont donné l’alerte que des travaux étaient en cours sur le toit», précise Didier Vallet.

La mairie a quand même demandé à Orange de suspendre les travaux en attendant les résultats des mesures des champs électromagnétiques, qu’elle a commandées à l’Agence d’écologie urbaine. Et elle a obtenu gain de cause. Dans un courrier daté du 26 juillet, adressé à Daniel Vaillant, Orange précise que «la fin des travaux avec le montage de baies de radio de téléphonie est repoussée vers la fin du mois de septembre». Le chantier n’est pas pour autant abandonné…

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus