Coca-Cola et Pepsi face aux attaques

Le 08 juillet 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon le magazine américain Ethical Corporation, le combat des écologistes indiens pour pousser Coca-Cola hors de leurs frontières pourrait gagner d'autres pays asiatiques comme les Philippines.

En avril dernier, le département de l'environnement et des ressources naturelles des Philippines a publié la liste des 42 sites industriels les plus polluants du pays, dont trois usines de mise en bouteille appartenant à Pepsi et deux à Coca-Cola. Les deux multinationales font partie des 33 membres de la liste rouge, c'est-à-dire que leur conformité avec la réglementation est mauvaise. Il existe aussi une liste noire pour les entreprises dont la conformité est très mauvaise. Ce système, appelé Industrial ecowatch programm, a été explicitement créé en 1998 comme outil de pression publique pour que les industriels respectent la législation environnementale.

Ce n'est pas la première attaque environnementale à laquelle sont confrontés les deux groupes américains. En Inde, les associations environnementales font pression sur le gouvernement pour que les industriels américains partent du pays. Ils sont accusés d'utiliser de l'eau de nappes phréatiques polluées par l'agriculture intensive. En outre, ils seraient à l'origine d'une sécheresse. L'affaire a pris de telles proportions que Coca-Cola, qui nie toutes les accusations, a accepté que l'université du Michigan examine ses pratiques commerciales et de travail en Inde, mais aussi en Colombie, où il lui est reproché, non pas de polluer l'environnement, mais de ne pas respecter les droits de l'homme.  




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus