CO2 : l'EPA renvoie ses opposants dans leur but

Le 30 juillet 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Après le quasi abandon par le Congrès américain de toute ambition législative sur la régulation des émissions de gaz à effet de serre, c’est au tour de l’agence de protection de l’environnement (EPA, selon l’acronyme américain, ndlr) de prendre le relais. Depuis des mois, l’agence prépare une réglementation qui devrait limiter les émissions de CO2, notamment, des principaux secteurs émetteurs. A mesure que cette « menace » se précise, l’opposition se fait plus mordante.

 

Ces derniers mois, pas moins de 10 pétitions ont été créées pour tenter d’infléchir l’action de l’EPA. Initiées par des Etats charbonniers (Virginie), pétroliers (Texas), par des énergéticiens (Peabody) ou des associations professionnelles (Ohio Coal Association, Chambre de commerce américaine), ces pétitions soutiennent que les décisions que comptent prendre l’administration Obama sont basées sur des inexactitudes scientifiques.

 

Faux, a répondu Lisa Jackson. Dans un communiqué publié jeudi, l’administratrice, rappelle que les projets de l’agence sont motivés « par des années de science réalisée aux Etats-Unis et dans le reste du monde ». Ce qui n’est pas le cas, souligne-t-elle des arguments présentés par ses opposants. La bataille continue entre les climato-sceptiques et les partisans d’un monde moins carboné.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus