CO2: l’EPA attaquée des deux côtés

Le 23 mars 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) est prise entre deux feux. Jeudi 18 mars, 15 Etats ont engagé, devant la Cour d’appel fédérale, une action judiciaire à son encontre pour l’empêcher de réguler les émissions industrielles de CO2. Dans le lot des plaignants, on trouve l’Alabama, l’Indiana, le Texas ou la Virginie, qui comptent de nombreuses mines de charbon sur leur territoire. Ces Etats estiment que l’agence dirigée par Lisa Jackson s’en tient trop au dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), sans tenir compte des informations, publiées ces dernières semaines, selon lesquelles le rythme de fusion des glaces himalayennes aurait été très exagéré.

L’an passé, le président américain avait indiqué qu’il autoriserait l’agence fédérale à légiférer sur les rejets de gaz carbonique de l’industrie, dans le cadre du Clean Air Act, en cas d’échec de la proposition de loi sur l’énergie et le climat devant le Congrès. Cette deuxième voie a provoqué l’ire de parlementaires américains, liés au secteur énergétique et pétrolier. Sous la conduite de la sénatrice de l’Alaska, Lisa Murkowski, ces congressmen envisagent de faire voter un texte empêchant l’EPA de considérer le dioxyde de carbone comme un polluant atmosphérique. De leur côté, 16 Etats, dont celui de New York et la Californie, ont demandé à la Cour d’appel fédérale l’autorisation de se ranger aux côtés de l’EPA pour réguler les émissions de CO2.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus