CO2: l’Ademe veut harmoniser pour mieux compenser

Le 12 février 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Lors d'une étude réalisée en 2007, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) a relevé un nombre important d'opérateurs et de projets visant à «compenser le CO2». Pour éviter la multiplication des modes de calcul d'émissions de CO2 et la perte d'efficacité de cette pratique, l'Ademe a lancé une charte et un portail internet la semaine dernière, destinés à harmoniser les pratiques de compensation. Celle-ci, comme son nom l'indique, consiste à «compenser», volontairement, l'émission d'une quantité de gaz à effet de serre (GES) à tel endroit en finançant ailleurs une opération d'efficacité  énergétique, d'installation d'énergie renouvelable ou de reboisement, toutes destinées à éviter l'émission de GES.

Les signataires de la charte devront s'engager à ce que «les réductions d'émissions de CO2 générées par les projets [soient] réelles, vérifiables, additionnelles, permanentes ou garanties et leur traçabilité (…) clairement établie», et à compenser les GES émis une fois les projets effectivement mis en oeuvre.

Le portail, lui, s'adresse aux «opérateurs de compensation», aux clients professionnels, entreprises et collectivités, ainsi qu'aux consommateurs.