CO2 des véhicules utilitaires: la Commission freinée par trois Etats

Le 15 octobre 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
On prend les mêmes et on recommence. Moins d’un an après la difficile adoption du règlement européen sur les émissions de CO2 des voitures neuves (1), les trois principaux pays constructeurs automobiles européens –France, Italie et Allemagne– font pression sur la Commission européenne pour qu’elle revoie à la baisse son projet de réduction des émissions de CO2 des nouveaux véhicules utilitaires, selon Reuters.

Bruxelles a déjà repoussé deux fois la publication de sa proposition de règlement ces dernières semaines. Les constructeurs pourraient devoir réduire les émissions de ces véhicules à 175 grammes par kilomètre d’ici juillet 2013, ou payer une amende. L’une des versions de proposition de règlement prévoit une amende de 120 euros par gramme de CO2 et par véhicule excédant l’objectif de 175 gCO2/km, ramenée à 95 euros dans une autre version. Le montant de l’amende serait inférieur pour les constructeurs ne dépassant pas l’objectif de plus de 3 grammes.

Les trois Etats membres ont écrit à la Commission pour qu’elle repousse à 2017 l’entrée en vigueur de cet objectif, trop difficile à atteindre en période de crise économique, selon les industriels. Ils préfèreraient un objectif à long terme, de 135 gCO2/km en 2020.

(1) Dans le JDLE «L’UE parvient à un compromis sur les émissions des voitures»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus