Climat: une taxe adaptation à Frisco?

Le 12 mai 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les marais d'Arrowhead, à proximité d'Oakland.
Les marais d'Arrowhead, à proximité d'Oakland.
DR

A San Francisco, les premiers effets du changement climatique pourraient être fiscaux.

La ville au Golden Gate pourrait se doter d’un fonds pour financer les travaux d’adaptation aux conséquences du réchauffement: montée du niveau du Pacifique, inondations, etc. Reste à le financer.

C’est tout l’objet de la ‘mesure AA’. Soumis à référendum le 7 juin prochain, ce texte prévoit d’instaurer, dès 2017, une taxe annuelle de 12 dollars (10,5 euros) sur chaque propriété des 9 comtés de la célèbre baie. Et ce, 20 années durant. De quoi collecter 500 M$ (439 M€) sur la période.

recréer 12.000 hectares de zones humides

Cette manne servirait à recréer 12.000 hectares de zones humides dans l’agglomération. Détruits à 80% en 150 ans, les marais ont souvent été drainés pour construire des lotissements et des… décharges. Leur restauration permettrait de réduire les risques d’inondation, conséquence inévitable de la montée des eaux du Pacifique, sous l’effet du réchauffement climatique.

Les opposants à la mesure AA, dont certains écologistes, soulignent son caractère antisocial (tout le monde paie le même impôt). Ses supporters rappellent que le niveau moyen de l’océan devrait s’élever de 140 centimètres d’ici la fin du siècle: de quoi mettre en péril propriétés et infrastructures (comme l’aéroport international) dont la valeur totale dépasse les 62 Md$ (54,4 Md€).

Frappé au coin du bon sens, l’argument pourrait ne pas suffire. Les deux tiers des votants devront voter Yes pour que la première taxe Adaptation américaine entre en vigueur. Ce n’est pas gagné.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus