Climat: une association mondiale pour sensibiliser les présentateurs météo

Le 23 juin 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Jill Peeters fédère déjà 130 présentateurs météo du monde entier.
Jill Peeters fédère déjà 130 présentateurs météo du monde entier.
DR

Portée lundi 26 juin sur les fonts baptismaux, l’association Climate without borders (CWB, ou en français CSF, Climat sans frontières) a un but: sensibiliser et former les présentateurs de la météo du monde entier aux causes et aux conséquences des changements climatiques. Une petite révolution dans un milieu qui a parfois brillé pour son climato-scepticisme. Rencontre avec Jill Peeters, fondatrice passionnée de CWB.

 

Auteure de plusieurs livres sur le réchauffement, couronnées deux fois par des sociétés savantes internationales, vous êtes l’une des présentatrices météo les plus célèbres de Belgique. Avez-vous besoin de nouvelles aventures?

Je n’ai pas créé CSF pour moi. L’idée est née après la signature de l’Accord de Paris. Passé ce moment fabuleux, je me suis demandée ce que je pouvais en faire, à mon niveau. Or le préambule de l’Accord affirme précisément «l’importance de l’éducation, de la formation, de la sensibilisation, de la participation du public, de l’accès de la population à l’information». Cela a fait tilt.

Toutes les télés du monde ont des présentateurs météo dont les programmes sont très suivis. Je me suis dit que nous pouvions utiliser leur force de conviction pour sensibiliser l’opinion publique mondiale aux questions climatiques.

Quel sera l’apport de votre organisation?

Nous allons créer une plateforme d’échange électronique. Elle nous permettra dans un premier temps d’échanger des informations, des données sur le climat que nous pourrons, nous tous, utiliser dans notre travail quotidien.

Par la suite, nous lancerons, avec le soutien de climatologues, des modules d’enseignement à distance. Nous voulons aussi faciliter la diffusion de programmes culturels consacrés au réchauffement. A Puerto Rico, il existe déjà un musée, dont nous allons promouvoir les expositions. Nous pouvons aussi diffuser les portfolios de photographes, des pièces de théâtre, des chansons: tout le matériel possible et disponible pour intéresser le plus grand nombre.

Enfin, nous utiliserons notre plateforme numérique pour faciliter le travail des présentateurs en amont et pendant les grands événements liés au climat, comme les COP. Cela permettra, par exemple, de contrer plus facilement les ‘fake news’, qui empoisonnent notre travail.

Vous lancez officiellement CSF ce lundi à Bruxelles. Il y aura du monde?

Et du beau monde! Les représentants de la Commission européenne seront présents, tout comme Michael Bloomberg, la secrétaire exécutive de la Convention sur le climat Patricia Espinosa, sa charismatique prédécesseure Christina Figueres. Il y aura aussi et surtout des présentateurs de 25 pays qui seront les étudiants de notre premier Boot Camp: un stage accéléré de remise à niveau qui sera conduit par des scientifiques de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (Giec) et de la convention Climat.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus