Climat: les républicains US se réveillent

Le 23 juillet 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
C'est le député du Kentucky, Hal Rogers, qui est à la manoeuvre.
C'est le député du Kentucky, Hal Rogers, qui est à la manoeuvre.
DR

Très incomplet, le discours climatique de Barack Obama met pourtant en transe les congressmen républicains.

La commission de la Chambre des représentants en charge de l’établissement du budget propose de réduire de 34% le budget 2014 de l’agence fédérale de l’environnement (EPA).

Cette commission, tenue par les membres du parti de l’éléphant, estime que l’EPA gaspille l’argent public «pour des programmes inefficaces et inutiles et sur des réglementations coûteuses et discutables». C’est précisément l’EPA qui doit préparer la future réglementation sur les émissions des centrales thermiques, un projet honni par le parti républicain.

La proposition de loi sabre également les budgets de nombreuses administrations en charge de la protection de l’environnement, tel le service des parcs nationaux (-9%), le bureau de gestion des terres fédérales (-7%), le service de la faune sauvage et de la pêche (-27%), le bureau géologique national (-9%).

Le texte rejette aussi toute ligne de crédit pour la recherche sur les véhicules propres, la politique de protection des océans («tueuse d’emplois»). Un premier vote doit être organisé ce mardi 23 juillet.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus