Climat: les pays riches ne paient pas (encore)

Le 10 mai 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les pays les plus industrialisés vont-ils tenir la promesse financière faite en décembre 2009 ? Lors du fameux sommet de Copenhague, les nations les plus riches (dont la France!) avaient accepté de financer l’atténuation et surtout l’adaptation aux conséquences des changements climatiques des pays les plus pauvres.
 
Mieux, ils s’étaient mis d’accord pour verser 30 milliards de dollars (20,9 milliards d’euros) entre 2010 et 2012, et 100 milliards $ (69,6 milliards €) par an à l’horizon 2020. En décembre dernier, lors du sommet climatique de Cancun, le Nord avait aussi accepté de préciser au secrétariat de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (Ccnucc) le détail des contributions nationales. Et ce, avant le mois de mai 2011.
 
Or, à ce jour, le site de la convention ne publie que deux lettres d’engagement, l’une de la Fédération russe, l’autre de l’Ukraine.
Selon nos informations, les ministres des finances de l’Union européenne devraient, le 17 mai lors du prochain Conseil Eco-Fin, valider le montant de l’engagement global des 27 pays membres. Il devrait s’élever à 7,5 milliards € (10,7 milliards $) pour la période 2010-2012. Il ne restera plus qu’à le faire savoir au secrétariat de la Ccnucc.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus