Climat : les Pays-Bas se dotent d’une loi de décarbonation

Le 28 juin 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Aux Pays-Bas, Vattenfall prévoit de décarboner ses activités en une génération.
Aux Pays-Bas, Vattenfall prévoit de décarboner ses activités en une génération.
Vattenfall

Massivement dépendant des énergies fossiles, le secteur électrique devra être neutre en carbone en trois décennies.

 

C’est un accord historique pour les Pays-Bas. Mercredi 27 juin, 7 formations, représentant une large majorité au parlement néerlandais, ont conclu un accord autour d’une proposition de loi sur la protection du climat.

Porté par les partis Vert (GroenLinks) et social-démocrate (PvdA), ce texte prévoit de réduire de 49% les émissions nationales de gaz à effet de serre entre 1990 et 2030 et de 95% entre1990 et 2050. Mieux encore que la loi sur la transition énergétique française. La production d’électricité devra être neutre en carbone dans 32 ans.

Si tel est le bon plaisir du roi, c’est normalement Femke Halsema qui devrait être nommée maire d’Amsterdam. Ancienne patronne du parti Vert néerlandais, cette criminologue de 52 ans s’est beaucoup investie en faveur des réfugiés.

De quoi secouer les mauvaises habitudes des énergéticiens néerlandais. Gros consommateurs de charbon et de gaz[1], ces derniers peinent à atteindre les objectifs assignés au royaume. Selon le paquet Energie Climat européen, La Haye devrait avoir abattu de 30% ses émissions entre 1990 et 2020. Aux dernières nouvelles, l’autre plat pays aura peine à mieux faire que -13%.

plan quinquennal

Pour sensibiliser les Néerlandais à la transition énergétique, la future loi instaure le jour national du climat, qui tombera tous les 4e jeudi d’octobre. L’occasion pour le gouvernement de présenter au parlement le bilan de son action en la matière. Comme au Royaume-Uni et en France, adaptation et atténuation feront l’objet d’un plan révisable tous les 5 ans.

Ambitieuse, cette politique doit beaucoup aux écologistes mais aussi aux juristes de l’Urgenda. Cette association avait été à l’origine de la condamnation, en juin 2015, de l’Etat néerlandais pour laxisme climatique. Même si elle n’a pas fait jurisprudence au plan international, cette décision a beaucoup marqué les esprits.



[1] Plus de 80% du courant produit aux Pays-Bas est généré par des centrales au charbon ou à gaz.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus