Climat : les négociations démarrent à Cancun

Le 29 novembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Plus de 190 pays se réunissent à partir d’aujourd’hui, 29 novembre, à Cancun au Mexique. Ces 12 jours de négociations pour lutter contre le changement climatique permettront-ils de faire oublier l’échec de Copenhague il y a un an ?

Il y a 18 ans, l’Organisation des Nations Unies lançait le processus. L’année dernière, les Etats ne sont parvenus qu’à se mettre d’accord sur un principe - limiter le réchauffement à 2 degrés-, mais sans fixer de calendrier ni les moyens pour y parvenir.

Nombreuses sont les associations environnementales qui réclament un accord équitable, complet et légalement contraignant pour gérer la crise climatique. Mais un accord contraignant sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) semble « improbable », selon les termes mêmes du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. En revanche, un espoir est permis en ce qui concerne la lutte contre la déforestation.

« Des avancées sont attendues, notamment dans les domaines des financements et de la protection des forêts », estime Karine Gavand, responsable de la campagne climat de Greenpeace France dans un communiqué du 26 novembre. Il faudra donc un accord sur le programme REDD+ (réduction des émissions issues de la déforestation et de la dégradation des forêts) pour maintenir les forêts durables et en bonne santé.

« Réduire les émissions de gaz à effet de serre permet non seulement de conserver les ressources naturelles forestières dont dépendent des millions de personnes vulnérables, mais c’est aussi une solution gagnante pour les deux parties : les hommes et la nature » souligne Carole Saint-Laurent, Conseillère Senior sur les politiques forestières à l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). « C’est pour l’instant l’une des évolutions les plus prometteuses dans les négociations, et il est temps que les gouvernements insistent davantage pour intégrer définitivement le REDD+ dans le futur accord sur le climat », poursuit-elle.

Autre espoir, la création d'un Fonds vert, par lequel doit transiter une partie des 100 milliards de dollars par an promis d'ici 2020 aux pays les plus pauvres.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus