Climat: les juristes néerlandais à l’assaut de Shell

Le 13 février 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les écolos néerlandais veulent que Shell ferment les vannes du pétrole.
Les écolos néerlandais veulent que Shell ferment les vannes du pétrole.
Shell

Des ONG veulent obliger la compagnie pétrolière à réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

 

Les succès judiciaires d’Urgenda font décidément des émules. Après avoir fait condamner le laxisme climatique du gouvernement des Pays-Bas, les avocats verts se sont trouvé une nouvelle cible de choix: Shell.

La major pétrolière anglo-néerlandaise se voit sommée par un consortium de 7 ONG[1] de conformer sa stratégie aux objectifs de l’Accord de Paris. Sans réponse de la compagnie au coquillage, les associations assigneront le pétrogazier devant un tribunal de La Haye, le 5 avril prochain. Comme pour l’affaire Urgenda, plusieurs centaines de co-plaignants pourraient se joindre à la plainte.

En 2017, Shell a émis plus de 85 millions de tonnes de GES, près du tiers des émissions néerlandaises.



[1] ActionAid, Greenpeace, Fossielvrij, Both ENDS, Wadden Sea Forum, Youth Environment Active, Friends of the Earth.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus