Climat: le Sud-Est asiatique montre ses muscles avant Bali

Le 23 novembre 2007 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Seize pays d'Asie-Pacifique se sont engagés à lutter contre le réchauffement climatique, mercredi 21 novembre à Singapour. A moins d'un mois de la conférence de Bali (Indonésie), les membres de l'Asean, Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Malaisie, Indonésie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Brunei, Laos, Vietnam, Cambodge et Birmanie) et leurs 6 partenaires régionaux privilégiés (Chine, Japon, Corée du Sud, Inde, Australie et Nouvelle-Zélande) ont tenté de faire montre de leur bonne volonté dans la lutte contre le réchauffement planétaire lors de leur réunion annuelle.

Les signataires se sont engagés à accroître les surfaces vertes dans la région d'au moins 15 millions d'hectares d'ici 2020, développer et utiliser le nucléaire civil et réduire leur intensité énergétique, tout en renonçant à la baisser de 25% d'ici 2030. Le thème de la déforestation, qui touche l'Indonésie et dont les forêts pourraient disparaître à 98% d'ici 2022 selon l'ONU, devrait être abordé à la conférence sur le changement climatique de Bali.

Selon l'agence Associated Press, le Japon –seul pays asiatique ayant un objectif de réduction de ses gaz à effet de serre (GES) dans le cadre du protocole de Kyoto- s'apprêterait à lancer un plan d'aide d'1,8 milliard de dollars pour aider les pays asiatiques dits émergents à réduire leurs émissions de GES.

D'après le quotidien The Australian, le Partenariat Asie-Pacifique sur le développement propre et le climat (AP6), créé en janvier 2006 et réunissant les Etats-Unis, l'Inde, la Chine, la Corée du Sud, le Japon et l'Australie, plancherait sur un «nouveau protocole de Kyoto» destiné à créer un système régional de quotas d'émissions.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus