Climat: le montant mystère de l’aide au pays pauvres

Le 23 mars 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les chefs d’Etats des 27 pays de l’Union européenne ont clôturé le Conseil de printemps vendredi 20 mars sans avoir déterminé, comme le souhaitaient les associations environnementales, le montant de l’aide aux pays pauvre dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le ministre polonais chargé des affaires européennes, Mikolaj Dowgielewicz, a cependant déclaré à l’AFP que les 27 avaient «obtenu que le sommet de juin discute des propositions concrètes concernant la façon dont l’Union européenne doit financer son action pour les pays du Tiers-monde».
Si aucune décision chiffrée n’a été arrêtée, les chefs d’Etat se sont quand même accordés sur la nécessité d’apporter une aide financière aux pays pauvres, «comprise entre 20 et 40 milliards d’euros d’ici 2020». La Commission a quant à elle préconisé d’y consacrer une enveloppe de 30 milliards. Les Etats estiment qu’il n’y a aucune urgence à chiffrer les intentions européennes, alors que des pays comme la Chine ou les Etats-Unis n’ont toujours pas exprimé leurs intentions pour la conférence de Copenhague. Le Japon a annoncé qu’il donnerait ce chiffre au mois de juin.

Surtout, les pays européens divergent sur la question du financement. «Nous ne pourrions pas accepter le mécanisme simpliste du ’qui pollue plus, paie plus’», a insisté Donald Tusk, le Premier ministre polonais, pays fortement émetteur de CO2. Il privilégie un mécanisme qui adapterait l’effort de chaque pays en fonction de son PIB. Les 27 Etats membres se sont donc mis d’accord sur le fait qu’ils se mettraient d’accord plus tard, en juin.

Une non-décision qui irrite les associations, à l’instar des Amis de la terre qui réclame 35 milliards € pour 2020 et estime que l’inaction de l’Europe «devient un blocage délibéré à la résolution de la crise climatique».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus