Climat: le Canada promet de laver plus blanc

Le 18 mai 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Canada veut doubler sa production de pétrole et réduire ses émissions.
Le Canada veut doubler sa production de pétrole et réduire ses émissions.
Transcanada

Attendue pour l’été, la contribution nationale du Canada pour la COP 21 a finalement mûri plus tôt que prévu. Vendredi 15 mai, Leona Aglukkaq a levé le voile sur les ambitions du pays à l’érable. Dans une communication de 4 pages à peine, la ministre canadienne de l’environnement fixe un objectif de réduction d’un tiers des émissions nationales de gaz à effet de serre (GES) entre 2005 et 2030. Pas mal.

Problème: l’année de référence de l’ONU n’est pas 2005, mais 1990. Or la mise en exploitation des sables bitumineux de l’Alberta a fait exploser les émissions de GES canadiennes. Aussi, l’effort réellement proposé par Ottawa est de réduire de 14% les rejets carbonés nationaux entre 1990 et 2030. «Avec celui du Japon, c’est le plus faible objectif fixé par un pays du G7», tonne Environmental Defense dans un communiqué. Pour mémoire, l’Union européenne prévoit d’abattre ses émissions de 40% durant la même période.

Quels seront les moyens mis au service de cette noble (mais petite) ambition? A cette question, l’INDC[1] canadienne apporte une réponse particulièrement floue: «L’atteinte de cet ambitieux objectif nécessitera l’adoption de nouvelles politiques.» Le Canada devrait acheter d’importants volumes de crédits internationaux «pour atteindre sa cible», indique-t-elle aussi. Bref, aucun moyen concret n’a pour le moment été débloqué par le gouvernement fédéral.

Et des moyens, il en faudra. Car, d’ici 2030, le Canada prévoit de doubler sa production de pétrole. Une production particulièrement émettrice de GES. Selon l’institut Pembina, le bilan carbone de l’extraction des sables bitumineux de la vallée de l’Athabasca est 3 à 4 fois supérieur à celui de l’extraction de pétrole brut au Canada ou aux Etats-Unis.



[1] INDC: (Intended nationally determined contribution) projet de contribution déterminée au niveau national

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus