Climat: la manif à Heathrow se propage… puis s'éteint

Le 24 août 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
images
images

Après avoir occupé plus d’une semaine l’aéroport d’Heathrow pour protester contre l’impact de l’aviation sur le climat, et après une série d’«actions directes» entre dimanche et lundi, les écologistes britanniques ont levé le camp.

Tout le monde est content, après la semaine de manifestation près de l'aéroport d'Heathrow (Royaume-Uni) qui s'est achevée lundi 20 août, à midi. «Nous avons accompli ce que nous voulions accomplir, et maintenant, nous partons», a expliqué un porte-parole du «camp pour l'action climatique» à la BBC. De son côté, un porte-parole du gestionnaire de l'aéroport, BAA, s'est félicité de la tournure des événements: «Durant toute la durée du camp climat, Heathrow a fonctionné normalement. […] Malgré les menaces des organisateurs du camp, nous sommes contents que les manifestants aient respecté les droits de nos passagers et n'aient pas interféré avec les opérations de l'aéroport».

Avant de lever le camp, le camp pour l'action climatique a terminé sur une série d'actions symboliques. Cinq personnes ont bloqué la porte principale de la centrale nucléaire Sizewell, dans le Suffolk, une douzaine d'autres se sont collé les mains à l'entrée du siège social de BP, à Londres, d'autres se sont déguisées en harengs saurs devant les bureaux de deux sociétés de compensation d'émissions de CO2: l'expression anglaise pour harengs saurs, «red herring», signifiant également «diversion», les manifestants ont voulu dire avec force que la compensation de rejets carboniques brouille les pistes plus qu'elle ne résout le problème des changements climatiques. Les écologistes se sont également invités dans les bureaux londoniens de Bridgepoint capital, une société de capital-investissement liée à l'expansion de l'aéroport de Leeds-Bradford.

Auparavant, dans la nuit de dimanche à lundi, des affrontements ont eu lieu à l'aéroport entre la police et les militants écologistes. Entre 1.000 et 1.400 manifestants avaient prévu une journée d'action commençant par une marche dans la ville de Sipson menacée par l'expansion de l'aéroport. Par la suite, certains écologistes ont bloqué l'accès à un dépôt de British Airways, protestant contre le transport aérien de la nourriture. D'autres ont voulu faire le siège des bureaux de BAA. Huit personnes ont été arrêtées, selon la BBC. Cela monte à 58 le nombre de militants arrêtés tout au long de la semaine de manifestation.

Si le camp écologiste se dit satisfait, il n'a pas pour autant obtenu d'assurance de l'abandon des deux grands projets d'Heathrow: la construction d'une troisième piste d'ici 2020 et la construction d'un cinquième terminal pour mars 2008.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus