Climat: La Chine veut changer de régime (alimentaire)

Le 22 juin 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En Chine, la consommation de viande pourrait progresser de 60% en 15 ans.
En Chine, la consommation de viande pourrait progresser de 60% en 15 ans.
VLDT

La Chine est prête à tout pour réduire son empreinte environnementale. Même à modifier le régime alimentaire du 1,3 milliard de Chinois.

En début de semaine, le ministère chinois de la santé a publié de nouvelles lignes directrices de la diététique. En gros, quoi manger pour rester en bonne santé (100 millions de Chinois sont atteints de diabète) et accessoirement préserver l’environnement.

Dans ce nouveau menu modèle, Pékin préconise de limiter, entre 40 et 75 grammes, la consommation journalière de viande. Cette végétalisation annoncée du régime alimentaire se heurte à l’enrichissement croissant de la population de l’Empire du Milieu. Riche de plus de 500 millions de personnes, la classe moyenne a une fâcheuse tendance à considérer la viande comme l’un des premiers signes extérieurs de richesse.

De 172 à 260 grammes

Aujourd’hui, de Shanghai à Canton, de Hong Kong à Tianjin, le consommateur engloutit plus de 172 gr de viande par jour[1], en moyenne. Au rythme actuel, la portion carnée quotidienne avoisinera les 260 gr d’ici à 2030. Pas tenable.

En suivant les canons de la nouvelle cuisine pékinoise, la Chine pourrait limiter à un milliard de tonnes les émissions annuelles de gaz à effet de serre (GES) imputables à l’élevage (plus de deux fois celles de la France!) en 2030. A contrario, l’empreinte climatique de la bidoche chinoise pourrait friser les 2 Mdt annuelles de GES.



[1] La Chine consomme 28% de la viande de bœuf mondial et la moitié de la viande de porc.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus