GES: la Chine atteint son objectif avec trois ans d’avance

Le 28 mars 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
En 15 ans, la Chine a réduit son intensité carbone.
En 15 ans, la Chine a réduit son intensité carbone.
VLDT

La deuxième économie du monde a fortement réduit son intensité carbone.

 

Pari tenu! Avec trois années d’avance, Pékin tient son engagement de décarbonation de son économie. En 2009, Pékin avait annoncé vouloir réduire de 40 à 45% l’intensité carbone de sa production industrielle entre 2005 et 2020. L’objectif est d’ores et déjà atteint, affirme l’agence de presse Xinhua.

Moitié moins de carbone

Selon Xie Zhenhua, l’ancien négociateur en chef chinois pour les questions climatiques, la Chine a diminué de 46% ses émissions de gaz à effet de serre par unité de PIB entre 2005 et 2017. Elle émet donc moitié moins de carbone pour produire une tonne d’acier ou produire un mégawattheure (MWh) d’électricité qu’en 2005. Pas si mal, si l’on garde à l’esprit que le PIB chinois a bondi de 150% durant ces 12 années.

+70% d’émission
Plus efficace, l’économie de l’Empire du milieu reste très émettrice. En 2016, la Chine a émis 10,5 milliards de tonnes de CO2, selon les estimations de l’agence d’évaluation environnementale néerlandaise (PBL): 70% de mieux qu’en 2005. Mais le plus dur reste à faire.

Pour atteindre l’objectif qu’elle s’est fixé dans sa contribution nationale (INDC), la Chine devra améliorer de 60 à 65% l’intensité carbone de ses activités entre 2005 et 2030. Avant de stabiliser puis d’abattre, en valeur absolue, ses rejets carbonés. Ce défi est encore loin d’être relevé.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus