Climat: la Berd a moins d’ambition que la BEI

Le 26 juillet 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les ENR sont certes une priorité, mais pas la seule.
Les ENR sont certes une priorité, mais pas la seule.

Les banques multinationales se sont, à l’évidence, donné le mot.

Après la Banque européenne d’investissement (BEI), c’est au tour de sa cousine en charge de la reconstruction de l’Est européen de se fixer de nouvelles lignes d’investissement.

Jeudi 25 juillet, la Berd a rendu public son projet de stratégie d’investissement pour les 5 prochaines années. Son préambule est ambitieux: la Berd veut accompagner l’industrie et le secteur énergétique vers un modèle bas carbone.

A l’évidence, la route sera longue. Car, à côté du développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, la banque n’entend pas s’interdire de mettre quelques euros dans les énergies fossiles, notamment dans les pays où l’alternative au lignite n’existe pas.

Pour réduire son bilan carbone indirect, la banque n’hésitera pas à soutenir des projets de captage-stockage de carbone (CSC) ou de réduction du torchage des gaz associés au pétrole.

Dans un communiqué, Bankwatch souligne le peu d’ambition de ce projet de politique. Et l’association de rappeler que la Berd, les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou le Canada ont (ou vont) adopté des niveaux de performance carbone (entre 550 et 420 grammes de CO2 le kilowattheure) conditionnant le soutien financier des banques à des projets énergétiques.

La Banque mondiale a récemment indiqué qu’elle renoncerait, sauf exception, à soutenir des projets de centrale électrique au charbon. De son côté, la Banque nordique d’investissement refuse de prêter la moindre couronne pour construire une chaudière au charbon de plus de 50 mégawattheures de capacité. A l’évidence, la Berd n’en est pas encore là.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus