Climat: la Banque d’Angleterre veut tester le secteur financier britannique

Le 19 juin 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Mark Carney veut évaluer la résilience climatique des banques britanniques.
Mark Carney veut évaluer la résilience climatique des banques britanniques.
DR

La banque centrale du Royaume-Uni cherche à évaluer les effets du réchauffement sur le système financier.

Depuis des années, le gouverneur de la Banque d’Angleterre mène sa croisade. Régulièrement, Mark Carney rappelle aux entrepreneurs que leur modèle d’affaires est incompatible avec une stabilisation du réchauffement. Pire: leurs entreprises ne résisteront pas aux conséquences des changements climatiques.

Ne plus investir dans le fossile

Son message commence à être entendu. De plus en plus fréquemment, des cohortes de chefs d’entreprise et d’investisseurs appellent les politiques à construire le cadre normatif qui les incitera à investir dans l’atténuation, l’adaptation, voire la transition écologique. Plus rarement, des fonds de pension décident de ne plus investir dans des secteurs dont l’activité contribue au renforcement de l’effet de serre. Ce n’est visiblement pas suffisant.

Stress test climatique

Aussi, la Banque d’Angleterre (BoE) va-t-elle passer à l’action. Vendredi 16 juin, la gardienne de la livre sterling a annoncé qu’elle allait évaluer l’exposition des banques britanniques aux conséquences des changements climatiques. Sans être très diserte sur la méthode, la BoE explique que ce nouveau genre de stress test sera réalisé à partir d’enquêtes internes et d’entretiens avec les responsables des établissements audités.

Article 173

Encore balbutiant, le mouvement est déjà international, rappelle The Financial Times: les régulateurs de la finance néerlandaise, allemande et suédoise ont engagé un processus similaire. La Californie suggère à ses grands assureurs de vendre leurs participations dans les entreprises des secteurs liés aux énergies fossiles. En France, l’article 173 de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte impose aux investisseurs institutionnels d’évaluer leur exposition aux énergies fossiles et de définir une stratégie bas carbone.

Au niveau mondial, le Conseil de stabilité financière a publié le 14 décembre 2016 des recommandations sur la communication des informations financières liées au climat. Des idées qui pourraient être validées lors du sommet du G20, des 8 et 9 juillet.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus