Climat: l’irrigation pour contrer la hausse des températures

Le 24 janvier 2017 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'irrigation, la chance de l'agriculture en surchauffe.
L'irrigation, la chance de l'agriculture en surchauffe.
DR

Une étude menée par le Postdam Institute confirme que les rendements agricoles vont être durement éprouvés par la hausse des températures. Seule issue: l’irrigation.

Des pertes de rendement de 50% pour le maïs, de 20% pour le blé et de 40% pour le soja d’ici la fin du siècle. Voici l’avenir des rendements agricoles aux Etats-Unis, pour chaque journée où la température excèdera les 30°C. Dans une étude publiée dans la revue Nature, des chercheurs du Potsdam Institute for Climate Impact Research (PIK) exposent une nouvelle méthodologie permettant une meilleure compréhension des mécanismes physiologique de croissance des cultures lorsqu’elles sont soumises à de fortes températures.

 

Chaque jour où le thermomètre dépasse les 30°C, les rendements de maïs et de soja chutent de 6%, par comparaison avec des cultures bénéficiant d’un arrosage. A l’inverse, dans les régions irriguées, les pertes sont faibles. «Cela permet de faire l’hypothèse que le stress hydrique induit par les hautes températures est la cause du déclin [des rendements]», en concluent les auteurs, qui rappellent que l’accès à l’irrigation sera variable selon l’endroit de la planète.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus