Climat: l’insoluble problème polonais

Le 12 mars 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Mauvais coup pour Connie Hedegaard.
Mauvais coup pour Connie Hedegaard.

 

Le conseil des ministres européens de l’environnement, vendredi 9 mars, s’annonçait difficile. Il l’a bien été. Confirmant les craintes de nombreux observateurs, la Pologne, seule contre les 26 autres pays membres, a posé son veto au projet de feuille de route pour une économie faible en carbone d'ici 2050.

 

Un sacré revers pour le Danemark qui espérait bien aboutir sur ce sujet avant la fin de sa présidence de l’Union européenne. Une contre-performance pour la commissaire à l’action climatique, Connie Heidegaard, qui entendait bien s’appuyer sur ce texte dans les négociations climatiques internationales.

 

Rendu public il y a un an, ce projet de la Commission européenne est la suite logique du paquet Energie-climat, visant à réduire de 20% les émissions de GES européennes d’ici 2020. Il prévoit notamment de renforcer l’objectif de 2020 (qui passerait de -20% à -25%) et de viser -40% en 2030, -60% en 2040 et jusqu’à -95% en 2050.

 

Une ambition totalement irréaliste pour Varsovie. Environ 90% des capacités de production d’électricité polonaises fonctionnent au charbon. Ce qui explique que l’administration polonaise freine des 4 fers dès qu’il s’agit de décarboner son secteur énergétique.

 

Et dans l’exercice, le gouvernement de Donald Tusk s’avère assez doué. Toujours vendredi, Varsovie a accepté les conclusions du sommet climatique de Durban. Non sans avoir obtenu de l’Europe un aménagement particulièrement favorable.

 

Bruxelles renonce, pour le moment, à vouloir limiter, d’une façon ou d’une autre, les formidables surplus d’unités de quantité attribuée (UQA, les quotas d’émission des Etats). Des surplus évalués entre 10 et 12 milliards d’UQA, dont une bonne part sont en… Pologne.

 

Ces sujets vont donc se retrouver sur la table du Conseil européen des 28 et 29 juin prochains. Sans la moindre garantie de succès.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus