Climat et santé: vers un bilan annuel

Le 14 novembre 2016 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Mieux lier climat et santé
Mieux lier climat et santé

Mieux connaître les effets du changement climatique sur la santé humaine, et si possible y remédier: tel est l’objectif d’une initiative scientifique internationale, le «Lancet Countdown», lancée lundi 14 novembre à Marrakech, lors de la COP22.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 12,6 millions de morts chaque année sont liées à des facteurs environnementaux, dont 6,5 millions du fait de la pollution de l’air. Or le réchauffement climatique en cours pourrait fortement aggraver ce fardeau, que ce soit de manière directe (vagues de chaleur, sécheresse, etc.) ou indirecte (maladies vectorielles, malnutrition, etc.).

Pourtant, la problématique de la santé est souvent traitée comme un sujet annexe de la lutte contre le réchauffement climatique. Ainsi, seuls 1,5% des financements internationaux actuellement consacrés à l’adaptation au changement climatique ont trait à la santé, alors que 95% des pays les moins avancés la considèrent comme une priorité au sein de leurs programmes nationaux d’action pour l’adaptation.

En pointe sur le sujet, le Lancet, revue scientifique britannique de référence, a lancé, en juin 2015, un appel sur le sujet, rappelant que «la lutte contre le réchauffement climatique pourrait être la plus grande opportunité d’améliorer la santé mondiale au cours du XXIème siècle». Sans de tels efforts, tous les progrès sanitaires effectués au cours du XXème siècle pourraient être annihilés.

Un partenariat international

La revue a relancé l’assaut, lundi 14 novembre: au terme d’un travail effectué par 48 scientifiques et 16 institutions mondiales (universités et instituts de recherche)[i], en collaboration avec l’OMS et l’Organisation météorologique mondiale (OMM), la revue a annoncé le lancement de l’initiative «Lancet Countdown». Objectif: jusqu’en 2030, dresser chaque année un bilan des liens entre réchauffement et santé, qui sera publié dans le Lancet avant chaque conférence des parties (COP) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Ce rapport annuel s’articulera en cinq thématiques, avec autant de groupes de travail: effets sanitaires du risque climatique, résilience sanitaire et adaptation, co-bénéfices sanitaires de l’atténuation, aspects économiques et financiers, engagement politique. Pour chacun d’entre eux, les experts disposent de plusieurs indicateurs, eux-mêmes déclinés en sous-indicateurs.

La santé sous tous ses angles

Pour l’évaluation des effets sanitaires, les indicateurs sont au nombre de sept: hausse de la température moyenne, exposition aux vagues de chaleur, exposition aux hausses de température pour les personnes travaillant à l’extérieur, inondations, sécheresse, évolution de la répartition et de l’incidence des maladies infectieuses, sécurité alimentaire/sous-nutrition.

En termes de co-bénéfices des efforts d’atténuation, le «Lancet Countdown» se penchera sur les effets de la sortie du charbon, de l’essor des énergies renouvelables, de l’exposition à la pollution de l’air, d’un verdissement des transports, ainsi que des liens entre santé, nutrition, agriculture et émissions de gaz à effet de serre (GES).

D’autres critères pourraient être ajoutés au cours des prochains mois: d’ici début 2017, le Lancet lance une consultation public sur l’initiative, avec plusieurs rencontres scientifiques prévues à Londres, San Francisco, Pékin, Kampala (Ouganda) et Lima (Pérou).



[i] Parmi ces 16 institutions, dont de nombreuses britanniques, le Centre européen pour l’environnement et la santé humaine (université d’Exeter), l’Imperial College de Londres, l’University College de Londres, l’université de York, le Centre Virchow-Villermé de santé publique Paris-Berlin, l’université Tsinghua de Pékin ou le centre de recherche sur la santé mondiale (université d’Umeå, Suède).

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus