Climat: Bruxelles fait régner l’ordre

Le 18 avril 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Autant la Commission avait fait preuve de mansuétude lors de l’élaboration des premiers plans nationaux d’allocations de quotas d’émissions de gaz à effet de serre (Pnaq), autant elle semble décidée à ne plus rien laisser passer.

Il y a quelques jours, les services du commissaire européen à l'environnement ont décidé de faire le ménage. Pour n'avoir pas créé de lien entre leur registre national et le système de registre européen (cela aurait dû être fait le 31 décembre 2004 au plus tard), Chypre, la Grèce, le Luxembourg, Malte et la Pologne écopent d'une lettre d'avertissement. En revanche, l'Autriche, Chypre, le Luxembourg, Malte et la Pologne devraient prochainement recevoir un second et dernier avertissement pour n'avoir pas communiqué à la Commission les politiques et mesures qu'ils ont adoptées et les effets qu'ils en escomptaient. Des informations qui auraient dû être connues le 15 mars 2005.

Chypre, l'Espagne, l'Italie, et Malte ont, quant à eux, omis d'envoyer à Bruxelles leur rapport sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 2004. Un oubli qui leur vaudra un premier avertissement écrit. Enfin, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie et le Luxembourg vont recevoir une première lettre d'avertissement pour n'avoir pas communiqué les informations qui permettront à l'ONU de leur attribuer leur quota d'«unités de quantités attribuée» (UQA): la monnaie d'échange climatique entre Etats, qui aura cours dès 2008.

«L'Union européenne a pris des engagements dans le cadre d'initiatives internationales de lutte contre les changements climatiques, ce qui nous oblige à respecter toutes nos obligations en matière de présentation de rapports», a déclaré Stavros Dimas, le commissaire à l'environnement. Mais la bonne image donnée à l'extérieur n'est pas tout. Le Commissaire grec n'oublie pas que les Etats membres sont en pleine rédaction de leur prochain Pnaq. Et dans ce cadre, il entend faire savoir haut et fort qu'aucun délai supplémentaire ne sera accordé. Une discipline de fer qu'il n'a pas été facile de faire régner dans une Europe à 15. Qu'en sera-t-il avec 10 membres de plus?




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus