Clic Rhône-Alpes: mutualisation des outils

Le 26 octobre 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le Secrétariat permanent pour la prévention des pollutions industrielles et des risques dans l'agglomération lyonnaise vient de mettre en place des outils de mutualisation des informations des Clic pour la région Rhône-Alpes.

Le 21 octobre, à l'occasion du 15e anniversaire du Secrétariat permanent pour la prévention des pollutions industrielles et des risques dans l'agglomération lyonnaise (Spiral), a été lancé le site internet dédié aux Comités locaux d'information et de concertation (Clic) de la région Rhône-Alpes. Il apporte une information réglementaire sur la composition et les missions des Clic et donne également la composition de chaque structure. Par la suite, seront ajoutées des informations sur la vie de chacun des Clic. Objectif: mutualiser les retours d'expérience. «Les comités vont travailler au niveau local. Mais certains problèmes devront se régler à l'échelle départementale ou régionale. Sans oublier que nous devons apporter des informations transversales», explique Gérard Berne, secrétaire délégué du Spiral.

Le secrétariat centralisera et complètera donc le site avec les données apportées par les Clic, qui seront accessible à tous, notamment à la population. Il semble que pour le moment peu de régions se soient dotées de ce type d'outils interactifs. «Une autre raison a motivé ce choix du site internet unique: le coût», poursuit Gérard Berne. Il s'agit d'éviter que chaque Clic ouvre son propre site. Etant donné que l'Etat va financer les Clic, le Spiral permet une réduction des coûts par la mutualisation des moyens. Autre outil paru également le 21 octobre: le premier numéro de «Regards sur le risque». Certes, il s'agit d'informer sur les risques majeurs de la région, mais ce journal servira aussi de support de communication pour les Clic puisqu'il sera adressé à leurs membres, ainsi qu'aux élus des communes sur lesquelles sont implantés des sites Seveso et même aux milieux scolaires dans un souci pédagogique.

Le département du Rhône devrait compter 12 Clic, soit une bonne partie des 37 que devrait compter la région Rhône-Alpes, selon le premier recensement. «Mais étant donné l'augmentation du nombre d'installations Seveso seuil haut, apportée par l'amendement de la directive Seveso II, on pourrait arriver à une quarantaine de Clic dans la région», prévoit Gérard Berne. Les nouveaux Clic seront rajoutés au fur et à mesure. Deux Clic sont déjà en fonctionnement.



(1)Rappelons que le SPPPI constitue une base de réflexion et d'études sur des sujets transversaux et génériques liés à la prévention des pollutions et des risques industriels intéressant plusieurs Clic à une échelle interdépartementale voire interrégionale.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus