Chute des émissions de CO2 des entreprises européennes

Le 19 mai 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

C’est l’une des rares conséquences positives de la crise économique. En2009, arévélé, mardi, la commissaire européenne aux affaires climatiques, les émissions de gaz à effet de serre des 12.622 installations participant au marché de quotas d’émissions ont fortement baissé. Les émissions de ces installations ont été estimées par la commission à 1,873 milliard de tonnes équivalent CO2, soit 11,6% de moins qu’en 2008. Du jamais vu !

Autre petit motif de satisfaction, ces entreprises n’ont pas consommé tous leurs quotas. L’an passé, 1,967 milliard de permis d’émissions avaient été alloués aux sites. Pour Coonie Hedegaard, deux raisons expliquent cet effondrement : la moindre production industrielle et la baisse des prix du gaz. Cette dernière raison a incité les électriciens à privilégier le gaz au charbon.

La baisse des émissions explique aussi la faible utilisation des permis d’émissions générés par les mécanismes de projets du protocole de Kyoto : mécanisme de développement propre (MDP) et mise en œuvre conjointe (MOC). Depuis 2008, les industriels participant au marché communautaire de quotas peuvent utiliser les permis générés par les deux dispositifs pour remplir leurs obligations européennes. L’an passé, les entreprises ont globalement utilisé 82 millions de ces unités de réduction d’émissions certifiées (URCE, l’unité de compte du MDP) et autres unités de réduction d’émissions (URE, l’unité de compte de la MOC), soit 4,3% du total.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus