Chlordécone: une cartographie des sols martiniquais contaminés

Le 26 avril 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le tiers de la surface agricole martiniquaise est concerné.
Le tiers de la surface agricole martiniquaise est concerné.
DR

Une cartographie des sols de Martinique contaminés par la chlordécone, un insecticide cancérogène, a été mise en ligne mercredi 25 avril.

Cette première cartographie des analyses de la chlordécone dans les sols concerne plus du tiers de la surface agricole utile de l'île. Pour l’établir, «plus de 11.000 échantillons (de sol) ont été analysés», indiquele communiqué de la préfecture.

 

L'annonce a été faite par le préfet Franck Robine lors de la seconde réunion du comité de pilotage local du plan Chlordécone. Ce plan avait été initié en 2013.


La chlordécone est un insecticide cancérogène et perturbateur endocrinien longtemps utilisé aux Antilles pour le traitement des bananeraies. Son usage a été interdit en 1993 dans les départements et territoires d’Outre-mer.

 

Selon le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), la pollution imputable aux 1.250 tonnes de chlordécone déversées jusqu’à l’interdiction du pesticide ne disparaîtra pas avant 7.000 ans.

 

Cette cartographie répond à «un objectif de transparence» et «constitue un outil d'aide à la décision, notamment pour le choix, par les agriculteurs, des cultures qui peuvent réalisées sur des sols contaminés», estime la préfecture.



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus