Chlordécone: création d’un conseil scientifique

Le 16 juin 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Institut de veille sanitaire (InVS) et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) annoncent la mise en place d’un conseil scientifique international sur le chlordécone, pesticide organochloré persistant dans l’environnement qui peut par ailleurs se concentrer dans les organismes vivants. Cette décision s’inscrit dans le cadre du plan d’action 2008-2010 annoncé en janvier par le Premier ministre François Fillon et dont le contenu vient d’être publié sur le site du ministère chargé de la santé. Ce plan d’un montant de 33 millions d’euros vise notamment à réduire l’exposition au chlordécone et à renforcer les connaissances concernant l’impact sur la santé de la population en Martinique et Guadeloupe.

Le conseil scientifique nouvellement créé sera présidé par William Dab, ancien directeur général de la santé, et comprendra des experts (10 Français, deux Québécois et un Espagnol) en santé environnementale et en impacts du chlordécone sur la santé. Selon un communiqué de l’InVS et de l’Inserm, son rôle sera de proposer des axes de recherche complémentaires, de renforcer la veille sanitaire et d’améliorer la surveillance de l’impact des pesticides. Le conseil se rendra notamment aux Antilles à l’automne, et réalisera des auditions d’acteurs sur le chlordécone. Les premières conclusions sont prévues pour le premier trimestre 2009.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus