Chlordécone aux Antilles : un bilan des risques sanitaires

Le 08 février 2011 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Un numéro thématique intitulé « Chlordécone aux Antilles : bilan actualisé des risques sanitaires » a été publié par l’Institut de veille sanitaire (InVS) dans son Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) du mardi 8 février.

Ce numéro du BEH regroupe plusieurs études, déjà publiées précédemment, relatives aux effets possibles sur la santé de la pollution au chlordécone en Martinique et en Guadeloupe, ainsi qu’à la gestion des risques sanitaires afférents. Ce pesticide organochloré neurotoxique, reprotoxique et cancérogène possible, utilisé dans les bananeraies aux Antilles jusqu’à son interdiction en 1993, a été retrouvé dans l’eau, les sols, la faune et la flore, l’alimentation et chez l’homme.

Les articles concernent l’exposition de la population au chlordécone (persistant dans l’environnement), l’identification des groupes à risque d’exposition élevée, l’établissement des valeurs toxicologiques de référence et la gestion des risques alimentaires. D’autres travaux portent sur les liens potentiels avec certains cancers, comme le cancer de la prostate (voir le JDLE).

Une autre étude souligne la nécessité de mener des investigations complémentaires sur un nombre anormalement élevé de myélomes multiples, dans les communes où les usages de pesticides ont été les plus importants.

« Si le chlordécone fait partie des molécules les mieux documentées parmi les pesticides quant à ses effets toxiques sur l’animal, il reste encore des travaux à mener pour mieux connaître ses effets sur l’homme dans le cadre d’une exposition prolongée à de faibles doses », souligne Didier Houssin, directeur général de la santé et coordinateur interministériel du plan Chlordécone.

Le comité scientifique du plan Chlordécone (2008-2010) a recommandé de s’intéresser à d’autres types de cancers potentiellement liés à une exposition aux pesticides organochlorés, ainsi qu’une surveillance particulière des jeunes enfants sur le long terme. Ces préconisations devraient être mises en œuvre dans le second plan Chlordécone (2011 2013).

Télécharger le BEH du 8 février 2011

Dans le JDLE « Chlordécone : le ministère de l’agriculture épinglé »

Dans le JDLE « L’Opecst présente son rapport sur la chlordécone »

Dans le JDLE « Plan d’action sur le chlordécone: les orientations 2009 »

 

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus