Chirac lance sa Conférence sur l'environnement

Le 17 janvier 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Organisée les 2 et 3 février prochains, la conférence «Citoyens de la terre» est censée déboucher sur «l'appel de Paris» pour la création d'une ONU pour l'environnement.

Annoncée de longue date par Jacques Chirac, la conférence mondiale sur l'environnement se tiendra à Paris les 2 et 3 février, suite à la réunion la même semaine du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec). Intitulée «Conférence de Paris pour une gouvernance écologique mondiale», ou plus brièvement «Citoyens de la terre», cette réunion réunira responsables politiques, scientifiques, chefs d'entreprises, ONG et personnalités diverses avec pour objectif final de lancer «L'appel de Paris» en faveur de la création d'une Organisation des Nations unies pour l'environnement (Onue). Cette Onue aurait vocation à prendre la place, avec des pouvoirs et des compétences élargis, de l'actuel Programme des Nations unies pour l'environnement (Pnue), «outil remarquable mais inefficace», selon Alain Juppé, président du comité d'honneur de la conférence.

Près de 150 personnalités venant de 60 pays sont donc conviées à cette conférence et « déjà près de 120 venant d'une quarantaine de pays ont répondu positivement à l'invitation», a souligné l'ambassadeur de France pour l'environnement Laurent Stefanini. Parmi les convives: le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, l'économiste à la Banque mondiale et auteur du fameux rapport du même nom, Nicholas Stern, ou encore l'essayiste américain Jeremy Rifkin, l'astrophysicien québécois Hubert Reeves, la navigatrice britannique Ellen Mac Arthur, et le prince Albert de Monaco. Constitué par Jacques Chirac, le comité d'honneur de cette conférence rassemble 7 personnalités venues d'horizons divers telles Nicolas Hulot, qui devrait faire savoir le 22 janvier s'il est candidat à l'élection présidentielle, le philosophe Edgar Morin, le climatologue Jean Louzel et le PDG du groupe Lafarge, Bertrand Collomb. Dès la semaine prochaine, en tant que porte-parole de cette conférence, Alain Juppé se rendra en Chine et en Inde, Hubert Védrine en Russie et Laurent Stefanini en Espagne.

Présentant l'événement à la presse, Alain Juppé a rappelé l'importance prise par les enjeux environnementaux ces dernières années et la prise de conscience récente du public. «Il ne faut pas sous-estimer cette prise de conscience. Ce n'est pas une mode, mais une tendance qui va perdurer», a t-il déclaré.

Aujourd'hui, il est possible d'inverser la tendance, mais les sujets globaux ne peuvent être résolus que de façon planétaire». Le maire de Bordeaux a insisté sur l'utilité de la création d'une Onue qui donnerait rapidité et cohérence aux décisions mondiales, tout en reconnaissant la difficulté d'une telle entreprise. Si l'Union européenne, qui sera représentée par José Manuel Barroso, est «toute entière porteuse du projet», les Etats-Unis ne devraient envoyer qu'un simple observateur à cette conférence.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus